[PREVIEW] DayZ : Koh-lanta, en mieux

dayz

Tout le monde en France connait Koh-lanta, cette émission qui lâche un certain nombre de personnes sur une île paumée et où ils doivent trouver de la nourriture et de l’eau. Et bien, DayZ, c’est un peu ce principe, sauf qu’en plus de devoir trouver nourriture et eau, vous devrez trouver des moyens d’échapper ou de combattre les zombies et les éventuels joueurs qui voudront vous dépouiller de vos biens.

Ce jeu est développé par Bohemia Interactive, qui est le créateur de ARMA, une simulation militaire. Après le développement d’ARMA II, un mod, appelé DayZ a été réalisé, nous plaçant dans un univers post-soviétique bourré de zombies et avec très peu de ressources pour survivre. Sur ce mod, plus d’un million de joueurs étaient enregistrés et sortit un an et quelques mois plus tard, en Accès Anticipé. Déjà plus d’un million de copies sont écoulées et il est l’heure pour moi de vous donner mon avis.

Du fait qu’il est encore en Early Access, je ferai une simple preview et non pas un test complet, que je rédigerai une fois qu’il sera officiellement sorti.

I. La solitude sera votre principal compagnon

Dans ce jeu, vous vous réveillez dans un endroit, ne portant qu’un pantalon, un t-shirt et des chaussures, et votre premier objectif sera de trouver de quoi boire, manger, et vous défendre. Et autant dire que vos premières heures de jeu seront très dures, du fait que vous ne connaitrez rien du jeu et que vous risquez de vous retrouver au milieu de hordes de zombies sans armes pour vous défendre, et clairement vos poings ne seront pas suffisants pour vous en sortir.

Vous rencontrerez rarement des joueurs sur la carte et pour pouvoir en trouver, vous devrez chercher. Ainsi vous ne pourrez compter que sur vous-même pour survivre. Si vraiment vous voulez rencontrer des joueurs, il existe quelques lieux sur lesquels ils ont tendance à aller car il y a pas mal de ressources pour survivre, mais l’intérêt principal de ce jeu reste le côté solitaire.

Et franchement, cette solitude amènera le joueur (en tout cas c’est mon cas, après j’ai fait pas mal de jeu de rôle et du coup j’ai cette fibre) à faire du role-play. Quand je trouvais une pomme qui commençait à pourrir mais que mon personnage crevait de faim, dans mon esprit, et dans le sien, je faisais le cheminement ‘’j’ai tellement faim que de je suis capable de manger ça’’. Et c’est vraiment un des rares jeux qui a réussi à me donner l’envie de jouer de façon RP, et ce jeu a réussi grâce à son ambiance.

Et sachez que dans ce jeu, quand vous mourrez, vous ne pourrez pas revenir au précédent point de sauvegarde, du fait que le tout est en ligne. Vous n’aurez qu’une seule possibilité : Recommencer de zéro, et avec tout ce que ça implique. Autant dire que vous allez tout faire pour rester en vie afin de garder votre équipement.

Malgré tout, il y a un défaut, c’est qu’une fois que vous aurez une arme pour vous défendre, saurez où chercher pour avoir de la nourriture, l’aspect survie disparaîtra rapidement et laissera un vide qui ne pourra être remplit qu’en recommençant le jeu.

Je me sens un peu seul là ...

Je me sens un peu seul là …

II. Une ambiance vraiment pressante …

Une ambiance réussie, ça c’est sûr. Vous êtes dans un monde post-soviétique, avec aucun PNJ autre que les zombies qui ne voudront pas vraiment discuter avec vous.  Ainsi, sur une carte faisant plusieurs km², vous allez voir des villes complètement désertes, ou des petites fermes, ou des villages, ou en grande partie de la forêt, le tout accompagné de bruitages de qualité et d’une absence de musique. Et cette absence de musique ajoute à la solitude et donc à l’ambiance. Ainsi c’est vraiment un sans-faute sur l’ambiance. Au début de chaque partie, où vous n’aurez aucune arme pour vous défendre, au moindre bruit qui peut vous sembler suspect, vous allez sursauter, et prier pour ne pas tomber sur un zombie.

Qui plus est, avec l’obligation de fouiller dans les maisons pour trouver un peu de nourriture ou de quoi boire, ou chercher un hôpital pour trouver de quoi vous soigner, l’ambiance oppressante jouera un grand rôle, pouvant vous retrouver dans un hôpital, avec les jambes brisées, et un zombie qui sort d’une pièce et qui se jette sur vous.

III. … mais de nombreux défauts qui viennent ternir le plaisir de jeu

Du fait qu’il est encore en Early Access, ce jeu est soumis à un nombre important de bugs qui peuvent vraiment planter la partie, comme passer à travers les murs et se retrouver hors du jeu. Qui plus est, si vous avez une connexion internet limitée, n’allez pas sur le jeu, ce dernier ne se jouant que sur des serveurs et pouvant être très dur à jouer si vous avez un ping important.

Je crois que je ne devrais pas être ici.

Je crois que je ne devrais pas être ici.

Sur la page Steam du jeu, le studio lui-même déconseille d’acheter le jeu actuellement et d’attendre sa sortie officielle avant de l’acheter. Mais l’avantage de l’Early Access, c’est que, comme Minecraft, vous l’aurez à moins cher.

Conclusion

Un jeu avec un potentiel réel, son ambiance étant réellement oppressante sur cette île, isolé de tout, ne rencontrant pratiquement personne d’humain et un nombre certain de zombies qui vous feront courir pour survivre, du moins au début. L’aspect survie est assez présent aussi, avec la gestion de la faim, de la soif et de la maladie ou blessures, ce qui rajoute à l’univers. Mais malgré ça, le jeu est encore truffé de bugs qui peuvent être vraiment dérangeants et gâcher le plaisir. Mon conseil ? Attendre encore un ou deux mois, voir la sortie officielle du jeu, que les bugs majeurs soient corrigés.

Points forts :

–          Une ambiance réussie

–          Un aspect survie vraiment bien géré

–          Une vraie difficulté …

Points faibles :

–          … mais une fois équipé, il devient simple

–          Des bugs vraiment gênants

–          Uniquement en ligne

Publicités

Publié le 03/02/2014, dans Jeux vidéos, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :