[TEST] Tom Clancy’s Splinter Cell Blacklist : Sam Fisher au top de la forme

blacklist

Tom Clancy’s Splinter Cell Blacklist, un nouvel épisode de la série Splinter Cell, et de la grande série des Tom Clancy’s, qui comprend pas moins de 11 licences, et une trentaine de titres et qui sont édités par Ubisoft. Certains de ces jeux sont des adaptations directes des romans de Tom Clancy, d’autres sont réalisés avec la participation de l’auteur, ou bien certains font juste partie de l’univers Tom Clancy.

Un vrai 'ricain, comme on en fait plus !

Un vrai ‘ricain, comme on en fait plus !

Avant d’attaquer le jeu qui nous intéresse, je vais parler de Tom Clancy. Ce dernier est écrivain américain spécialisé dans les techno-thrillers ou les thrillers politiques tournant toujours autour du renseignement américain avec comme ‘’ambiance’’ la guerre froide, ou le terrorisme dans ces romans les plus récents. Il est surtout connu pour Octobre Rouge (son premier roman), Le Cardinal du Kremlin et Tempête rouge. Tous ces romans ont seulement le rang de Best-Sellers, seulement … Il a également cofondé Red Storm Entertainment, qui a développé tous les jeux licenciés Tom Clancy’s, pour le meilleur (Splinter Cell, Ghost Recon) et pour le pire (Rainbow Six Vegas), Red Storm avalé par Ubisoft en 2000. Hélas pour nous, Tom Clancy est mort le 1er octobre 2013, d’une raison inconnue pour le grand public.

Ainsi, depuis quelques années, la scène vidéo-ludique se voit dotée de la licence Splinter Cell, nous mettant dans la peau d’un espion, Sam Fisher, membre d’Echelon 3, un groupe faisant partie de la NSA. La série, qui est composée de 7 épisodes, a beaucoup changé depuis 2002. Alors que jusqu’à Chaos Theory, la plupart des missions étaient de l’infiltration pure (ne pas se faire repérer et tuer personne) depuis Conviction, les missions proposent au joueur d’atteindre les objectifs de différentes façons.

Ainsi que donne ce nouvel épisode qui sera (à moins qu’il n’ait écrit le scénario avant sa mort) le dernier ayant la touche Tom Clancy, mais alors, est-ce la fin de la licence Tom Clancy’s ? Il y a des fortes chances que non, car au-delà des différents titres qui sont supervisés par l’auteur, il a créé un univers complet qu’Ubisoft pourra exploiter sans problèmes.

1. Un solo de très bonne qualité

Le jeu prend la suite relativement directe de Splinter Cell Conviction qui avait été un souffle d’air frais sur la série, en offrant une plus grande accessibilité permettant aux gens de découvrir la série, tout en gardant sa difficulté quand on essaye d’être un fantôme.

Mais ce n’est pas Conviction qui nous intéresse, mais bien Blacklist. Sam Fisher, après avoir détruit Echelon 3 qui était infecté jusqu’à la moelle d’ennemis de la nation, devient le nouveau chef d’Echelon 4, son QG étant placé sur le paladin 1, un avion-cargo de l’armée américaine qui est toujours en mouvement pour amener Sam Fisher à ses différentes missions.

Avion militaire servant de QG mobile, on lésine pas sur les moyens !

Avion militaire servant de QG mobile, on lésine pas sur les moyens !

Un étrange groupe terroriste, appelés les Ingénieurs, attaquent une base militaire et font tout exploser (Michael Bay sort de ce jeu !), avant de contacter tous les médias pour annoncer la Blacklist, une série d’attaques sur les américains tant qu’ils n’auront pas retirés leurs troupes armées du Moyen-Orient. Sam Fisher, sous la demande de la présidente des EU, monte avec une toute fraiche équipe (excepté Grim que l’on connaît à force, et une autre personne que Sam aurait bien aimé ne pas revoir) dans son QG mobile pour aller combattre ces terroristes mystérieux. Ainsi, sur une douzaine de missions, vous irez un peu partout dans le monde, tel que le Brésil, Londre, Téhéran, ou bien la célèbre Gimto (Guantanamo pour les moins intimes), à la poursuite de vos adversaires afin de protéger les EU. Ainsi pour les missions, vous aurez toujours 3 options possibles pour les accomplir, la méthode fantôme, panthère ou assaut.

Trois méthodes assez différentes dans le parcours. Le fantôme, c’est celui qui ne se fera jamais repérer et qui ne tuera pas les adversaires, la panthère, c’est celui qui ne se fera pas repérer mais qui n’hésitera pas à tuer, et l’assaut, c’est celui qui sort la grosse artillerie immédiatement et qui fait tout sauter.

Chaque joueur aura sa méthode, mais attention, certaines missions, pour accomplir les objectifs bonus, ou car c’est un objectif principal, vous devrez être des vrais fantômes, un petit retour aux sources, rappelant les premiers épisodes de Splinter Cell où il était très rare que l’on soit autorisé à tuer. La plupart des missions forçant au fantôme sont les missions secondaires, données par votre équipe, qui seront surtout l’occasion de gagner de l’argent qui sera très important.

Une des quelques missions où vous devrez laisser tranquilles les gardes

Une des quelques missions où vous devrez laisser tranquilles les gardes

Le jeu ne se repose pas sur ses prédécesseurs en proposant un nouvel élément qui est la customisation de votre équipement. Vous pouvez améliorer votre tenue avec des parties améliorant soit la discrétion, soit l’armure, soit la quantité de gadgets que vous pourrez porter. En plus de votre équipement que vous pourrez améliorer, votre avion a également des éléments à améliorer, apportant des avantages divers et variés sur le terrain comme lors de la customisation de votre équipement. De plus cet argent servira en partie à débloquer des éléments pour le multijoueur.

L'avion, comme l'équipement, est améliorable

L’avion, comme l’équipement, est améliorable

Malgré tout, le solo n’est pas exempt de défauts, tel qu’un scénario qui est du déjà-vu. Il y a certains éléments qui peuvent porter à sourire, comme la rencontre de Fisher et un certain personnage, que je ne dévoilerais pas, mais il n’y a pas de grandes surprises, le terrorisme est un sujet sur lequel les réalisateurs, écrivains, et jeux vidéo ont largement pu s’étendre et il est difficile de nous surprendre maintenant, surtout quand on sait que Sam Fisher est le chef d’une agence d’espionnage … Cependant, les cinématiques, et le jeu en globalité, dispose d’une mise en scène digne des grands films Hollywoodiens qui est vraiment plaisante à voir.

Egalement certains moments où on se dit clairement que le jeu est moche, comme lors de la mission où le paladin 1 essaye de redécoller, où l’on voit clairement que c’est du google maps. De plus durant certaines missions, vous ragerez contre l’IA qui arrive à vous détecter vous ne savez pas comment.

Google Maps bonsoir !

Google Maps bonsoir !

En clair, un très bon solo, sur lequel vous passerez une bonne dizaine d’heures, et bien plus si vous refaites les missions pour le faire d’une autre méthode, ou pour simplement scorer.

2. Jouer avec des amis (ou non), c’est mieux

Comme les précédents Splinter Cell, vous aurez la possibilité de faires certaines missions en Coop et d’autres que vous ne pourrez faire qu’en Coop. Mais il y a une nouveauté au niveau du jeu, c’est le multijoueur. De ce côté-là, rien de bien classique, Death Match, Capture de points, Sabotages … Mais ce qui est assez bien avec ce jeu, c’est son gameplay asymétrique. Quand vous serez dans l’équipe des espions, pas de changements, c’est un TPS, mais quand vous jouerez les mercenaires, là c’est à un FPS que vous jouez, et je dois avouer que le gameplay, à mon goût, est mieux réussi que certains FPS … Il est vraiment nerveux et vous apprendrez rapidement à regarder partout, même au-dessus, dans les coins les plus sombres et les moins logiques, dans l’espoir de retrouver un espion.

En gros du classique, mais dans le bon sens, qui propose quelque chose de différent pour chaque camp. Le multi est peut-être un peu vide, mais du fait de la taille des cartes, et que ce sont des parties contenant peu de joueurs, on ne le ressent pas tellement.

3. Prolongez le plaisir de jeu sur smartphone

Ubisoft depuis quelques années sait clairement que les supports mobiles sont des éléments importants qui peuvent compléter l’expérience d’un jeu. Et ils le prouvent encore d’une façon différente par rapport à AC Blackflag, qui proposait lui une application permettant de gérer les flottes sur tablette, SC Blacklist propose un jeu sur smartphone, appelé SC Spider-Bot, qui nous met au contrôle d’une araignée espion et se verra confier des petits objectifs, trois objectifs différents en gros, correspondant aux trois modes de jeu : Fantôme, Panthère et Assaut. Le fantôme, il faudra aller chercher un scientifique sans se faire repérer, le neutraliser, récupérer une clef USB et sortir. La panthère, il faudra détruire de façon discrète et sans se faire toucher les différents ennemis en récoltant en plus tous les collectibles. Et l’assaut, où c’est une arène dans laquelle il faut survivre aux vagues. Chaque mission rapportera un certain nombre de dollars qui permettront de débloquer des éléments pour améliorer son équipement dans le jeu Splinter Cell Blacklist.

Il est clairement dispensable, mais si vous êtes dans le train, métro, bus, ou n’importe quel moyen de transport où vous ne tenez pas le volant, il peut proposer un certain divertissement.

Conclusion

Sam Fisher revient avec quelques cheveux blancs en plus, mais toujours aussi agile que dans sa jeunesse, et nous amène dans un complot terroriste classique mais passionnant, jouant au jeu du chat et de la souris avec Majid, le grand méchant de cet épisode.

Points forts

– Un scénario doté d’une mise en scène géniale …

– Un gameplay sans faute

– Pas mal d’heures de jeu

– Un multijoueur vraiment appréciable avec un gameplay différent selon le camp … …

Points faibles

– … mais qui n’est pas très originale

– Les missions optionnelles possédant peu d’originalités

– … … mais un peu classique dans les modes de jeu

Et pour le plaisir, voilà une petite mission optionnelle que j’ai réalisé, en mode fantôme, afin d’obtenir tous les bonus (Je m’excuse pour la qualité, j’essayerai d’améliorer la qualité des vidéos pour les prochains tests).

Merci encore à tous de me suivre et de lire mes tests, n’hésitez pas à lâcher vos commentaires pour me donner votre avis sur le jeu, ou sur des points que vous verriez à améliorer sur les tests. Vous pouvez toujours me suivre sur twitter pour savoir quand un nouveau test sort, ou discuter tout simplement.

Publicités

Publié le 10/02/2014, dans Jeux vidéos, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :