Archives du blog

[Test]The Legend of Zelda : A Link Between Worlds : Et si Zelda était une fille ?

a-link-between-worlds

Eh bien, à tous ceux qui se posent cette question, je vous dis que vous mettez parfaitement en avant votre (mé)connaissance sur cette série et ses personnages. La vraie question, et si Zelda était un homme ? C’est pour ça que Link ne chope jamais Zelda à la fin de chaque jeu ? Car c’est un homme ? Ou alors car il croit que c’est une femme et qu’il préfère les hommes ! C’est une idée, je vais l’envoyer à Nintendo pour me marrer.

Legend of Zelda, une des séries les plus vieilles de l’univers du jeu vidéo. On a tous un Zelda préféré, tous un top 3 des meilleurs Zelda à notre goût. Actuellement, mon top 3 personnel est Link’s Awakening, A link to the Past et Minish Cap.

Oui, comme vous pouvez voir, il n’y a que des Zelda en vue du dessus, n’ayant jamais été fan de ceux en vue objective, il est logique qu’aucun des Zelda en vue objective n’apparaisse dans ce classement, qui est totalement personnel. Vous aussi dans les commentaires donnez votre top 3 !

Pour en revenir au sujet, A Link Between Worlds est un jeu de la série Legend of Zelda et est le 16ième de la série. Suite plus ou moins directe (quelques générations plus tard) de A Link to the Past, une nouvelle quête épique commence sur les terres d’Hyrule !

Lire la suite

Publicités

[TEST] A new beginning : Vous voulez un peu de morale écologique ?

A-New-Beginning-Final-Cut

Replaçons le contexte de la sortie de ce jeu. L’accident de Fukushima est arrivé le 11 mars 2011, ce jeu est sorti le 4 février 2011. Providence ? Je ne sais pas. Peut-être que ce sont les petits gars de chez Daedalic qui ont provoqués l’accident pour appuyer leurs propos ? Pourquoi je parle de Fukushima ? Je l’expliquerai dans la partie du test dédiée au scénario.

Ce jeu a donc été réalisé par Daedalic, les mêmes qui sortiront un an et des poussières plus tard le premier Déponia. Il s’agit toujours d’un jeu de Point & Click dans une ambiance beaucoup moins humoristique que Déponia ou Les Chroniques de Sadwick (sortit une petite année avant et par le même développeur). A new beginning au contraire nous place dans une histoire liée au nucléaire et ses dangers, l’inactivité de l’homme et d’éventuelles ( ?) énergies alternatives.

Ce jeu fait l’exact inverse de Assassin’s Creed IV, j’étais très peu emballé par le jeu pendant la première moitié et ensuite l’intérêt est arrivé à partir de la deuxième moitié.

Lire la suite